Yoga + Brownie = bonheur.

Hier matin je me suis réveillée très, très (beaucoup trop) tôt. Ce n’est malheureusement pas inhabituel mais particulièrement pénible quand ça arrive en début de semaine. Donc que faire à 4h du matin ? Pas la foi de regarder une série, l’espoir d’arriver à se rendormir… Généralement je me contente de checker divers réseaux sociaux, en quête d’un sujet suffisamment agréable pour me donner envie de me (re-)blottir dans ma couette et repartir au pays des songes. Ce matin là, la mission s’est révélée plus dure que prévue. Mon cerveau à moitié endormi repense à ma période yoga à New York. J’y pense souvent puisque les cours incroyables que j’ai eu chez Yoga Vida me manquent constamment. Je n’ai jamais été plus zen ou épanouie que pendant cette période là et je pense que c’est en grande partie grâce à ces cours. Oui, tous ces « namaste », downward facing dogs, etc… J’ai été la première surprise de me voir devenir accro au yoga: je pensais que c’était vraiment un sport pour illuminés, passionnés de médecine alternative et vouant un culte à leur corps. Je suis passée du côté obscur de la force au rythme de 2 séances hebdomadaire, qui allaient de paire avec un passage au Whole Foods Market, pour me faire une salade composée, une barre protéinée et un green juice détox. Si j’étais restée plus longtemps aux US, je serais probablement adopté la devise « my body is a temple » mais alleluia, je suis rentrée et j’ai donc gardé un semblant de second degré. Aaaah New York, je suis tellement nostalgique chaque fois que j’y pense ! Je serai capable de déménager dans cette ville rien que pour les cours de Yoga Vida, mais bon, certains obstacles subsistent pour le moment comme mon stage de fin d’études, tout ça tout ça.

Lire la suite