Charlotte aux fraises

Processed with VSCOcam with f2 preset

« Charlotte aux fraises », ça me fait toujours penser à la marque de jouets pour enfants. Mais c’est bel et bien une recette de gâteau que je vous propose aujourd’hui ! Au départ j’étais partie pour faire un fraisier. Sauf que maintenant j’habite à Paris, je travaille du lundi au vendredi, et que dans le fraisier, il y a généralement une crème mousseline. Et la crème mousseline, moi, je la réussis une fois sur trois et je n’ai pas le temps de la refaire à maintes reprises… Et puis, je n’ai actuellement pas de batteur électrique, alors les génoises, ça s’annonçait pas très bien. Donc, je me suis dit, ma petite Luana, si tu veux pouvoir proposer un dessert potable à tes copines pour notre diner de vendredi soir, va falloir que tu cherches une option plus simple. Après plusieurs recherches sur marmiton (et oui, on se refait pas), je tombe sur une première idée: utiliser des biscuits roses de Reims à la place de la génoise. Non seulement c’est joli, mais c’est aussi beaucoup plus pratique et rapide. Je ne les ai pas fait maison je l’avoue, mais tout le reste, promis je l’ai fait avec mes petites mains. Y compris battre des oeufs en neige avec un fouet non électrique. Je me suis mise dans la peau de la cuisinière de Downtown Abbey. Et j’ai perdu toute envie de vivre à une autre époque que la mienne. Bref, revenons donc à cette charmante charlotte aux fraises. Par pur esprit pratique (et le refus de prise de risques, clairement), j’ai décidé de faire une mousse de mascarpone, ma crème habituelle, déclinable de mille façons et rarement décevante. Et bien figurez-vous qu’au final je n’ai pas obtenu un fraisier, ça c’est sur, mais un gâteau pas mal du tout et relativement joli.

Lire la suite

2 étages de fondant chocolat framboises !

IMG_0314

 

 Chose promise, chose due ! Pour une fois, je respecte ma parole, voilà une recette forte en chocolat ! Forte en fondant au chocolat même… 2 couches de gâteau, de la mousse de framboise, un-milliard-de-calories-mais-ca-en-vaut-la-peine, je vous présente le dessert rêvé de ces longs weekends glacials de novembre ! Il fait fureur aux repas de famille, pour les anniversaires, les goûters entre amis, et si on ne rate pas trop le glaçage (pas comme moi dans le cas présent ^^), il est plutôt beau a regarder. D’ailleurs, comme je suis (encore et toujours) en période de détox, je dois me contenter de regarder des gâteaux comme ça. Et autant vous dire que c’est impossible… Il y a des choses contre lesquelles un être humain, en l’occurrence moi, ne peut pas lutter. Il y a de fortes chances que jem’en refasse un le plus tôt possible pour le manger. En version miniature évidemment, pas le fondant entier tout de même !

IMG_0313

Ca me fait penser qu’en rédigeant cet article, je suis à la limite d’utiliser d’énormes clichés sur le fait que je sois une fille (et qu’une fille a toujours de la place dans son estomac pour manger un fondant au chocolat en dessert, ce genre de chose). En ce moment je trouve que je fais plus attention quand les personnes autour de moi utilisent des stéréotypes sur le genre, masculin ou féminin, et ce qu’on leur apparente comme « naturel ». Exemple: les femmes sont douces, guidées par leurs émotions, les hommes sont plus rationnels… Oui, des petites perles comme ça. Qui vont rejoindre les énormités que j’entends dans le bus tous les jours « Ah non mais pourquoi ils en ont fait une rouge ? Ils auraient du en faire une rose pour les filles et une bleu pour les garçons hihihi » (Fille de 20 ans, étudiante à l’EM Lyon, bien joué), « Non mais tu comprends, je suis une fille, je peux pas m’en empêcher, c’est horrible » (autre fille, aussi étudiante à l’EM, parlant de son shopping excessif)…

Lire la suite