House of 3 Brothers – Paris 10e

Processed with VSCOcam with f2 preset

Qui dit déménagement à Paris, dit besoin de nouveaux vêtements tout en ayant un budget plutôt serré. Quand on arrive avec une valise seulement (même si ladite valise faisais pratiquement ma taille et probablement mon poids), on se lasse vite d’avoir continuellement les mêmes tenues. Intervient alors le « j’ai rien à me me mettre bouhou », alors que mes placards de Belleville sur Saône sont pleins à craquer de tous ces vêtements adorés que, je le savais, j’aurais dû emmener. Au péril de ma propre vie, des mes pauvres épaules, rajouter une bonne dizaine de kilos de bagages supplémentaires m’aurait surement fait faire des économies incroyables. Mais revenons à nos moutons. Samedi dernier, j’ai rejoins une de mes copines de classe, qui venais d’arriver à Paris pour son stage, à un vide dressing dans le 10e (le pourquoi du comment des 5 premières lignes sur ma garde-robe). Il était midi, je n’avais pas petit-déjeuné, et après en avoir fait le tour, pour ne repartir qu’avec un petit top (bleu marine, type débardeur avec des paillettes sur le côté, col en V, sympa mais pas non plus oufissime, vous voyez le style ?), je me suis dit: House of 3 Brothers… L’association d’idées vous paraît un poil saugrenue ? C’est normal. Je m’explique: la vente de vêtement se situait dans une rue parallèle à la rue de Lancry. Celle-ci a rappelé à mon bon souvenir l’adresse d’une boutique de gâteaux que je voulais tester. J’y traîne ma copine, et là, une bonne demi heure d’extase…

Processed with VSCOcam with f2 preset

Lire la suite

Publicités

2 étages de fondant chocolat framboises !

IMG_0314

 

 Chose promise, chose due ! Pour une fois, je respecte ma parole, voilà une recette forte en chocolat ! Forte en fondant au chocolat même… 2 couches de gâteau, de la mousse de framboise, un-milliard-de-calories-mais-ca-en-vaut-la-peine, je vous présente le dessert rêvé de ces longs weekends glacials de novembre ! Il fait fureur aux repas de famille, pour les anniversaires, les goûters entre amis, et si on ne rate pas trop le glaçage (pas comme moi dans le cas présent ^^), il est plutôt beau a regarder. D’ailleurs, comme je suis (encore et toujours) en période de détox, je dois me contenter de regarder des gâteaux comme ça. Et autant vous dire que c’est impossible… Il y a des choses contre lesquelles un être humain, en l’occurrence moi, ne peut pas lutter. Il y a de fortes chances que jem’en refasse un le plus tôt possible pour le manger. En version miniature évidemment, pas le fondant entier tout de même !

IMG_0313

Ca me fait penser qu’en rédigeant cet article, je suis à la limite d’utiliser d’énormes clichés sur le fait que je sois une fille (et qu’une fille a toujours de la place dans son estomac pour manger un fondant au chocolat en dessert, ce genre de chose). En ce moment je trouve que je fais plus attention quand les personnes autour de moi utilisent des stéréotypes sur le genre, masculin ou féminin, et ce qu’on leur apparente comme « naturel ». Exemple: les femmes sont douces, guidées par leurs émotions, les hommes sont plus rationnels… Oui, des petites perles comme ça. Qui vont rejoindre les énormités que j’entends dans le bus tous les jours « Ah non mais pourquoi ils en ont fait une rouge ? Ils auraient du en faire une rose pour les filles et une bleu pour les garçons hihihi » (Fille de 20 ans, étudiante à l’EM Lyon, bien joué), « Non mais tu comprends, je suis une fille, je peux pas m’en empêcher, c’est horrible » (autre fille, aussi étudiante à l’EM, parlant de son shopping excessif)…

Lire la suite

Cupcakes 3 chocolats pour le Yummy Day Doudou !

Processed with VSCOcam with f2 preset

Lyonnais, lyonnaises, est-ce que vous avez vu le temps aujourd’hui ? Parce que si vous ne l’avez pas vu, ça veut dire que vous n’êtes pas sorti de chez vous, que vous n’avez pas passé 10 minutes à marcher sous la pluie, que vous n’avez pas passé 10 autres à attendre le bus 3, en retard et bondé comme d’habitude, et donc que je vous déteste :). Honnêtement, aujourd’hui c’est le Yummy Day, sur le thème « Doudou », et quand on passe la journée à avoir froid et être trempée, c’est un bonheur de vous parler (/écrire) de chocolat ! Yummy Day ? Une petite explication s’impose: « Yummy », un super magazine culinaire gratuit en ligne organise périodiquement une journée sur un thème et nous invite à partager nos recettes :).

Mes cupcakes et moi c’est une longue, longue histoire. Ce sont littéralement les premiers gâteaux que j’ai fait seule, par plaisir et en trouvant dans le temps de préparation un certain réconfort. Je les faisais quand j’avais besoin de quelques heures calmes, sans penser à rien. D’habitude les gâteaux peuvent être synonymes de célébration, de temps de fête, mais pour moi, les cupcakes maisons sont des symboles de calme et de solitude (même s’ils ont souvent été mangés par d’autres heureusement ^^). Le pire qui puisse arriver lorsqu’on passe deux heures en cuisine, c’est juste de se bruler avec le four, non ? Quand je fais des cupcakes, je suis la reine d’un empire de farine, de vanille, de glaçage chocolat-caramel. Rien ne pourrait m’arrêter de mélanger la pâte, pas un texto, pas un flash info sur les grèves de la SNCF, (et même pas la tentation de checker ma boite email toutes les 30 secondes pour voir si j’ai une réponse à mes demandes de stages). Ah si, une chose, mon petit bébé chat peut tout à fait arriver à me déconcentrer, parce qu’il est juste trop mignon :). Bref, faire des cupcakes, c’est un peu mes deux heures de luxe, calme et volupté, avec le petit quart d’heure vieille fille et son chat en option. (Si quelqu’un a des adresses de réunion pour les mamies-avant-l’heure-anonymes je suis preneuse, du coup).

Processed with VSCOcam with f2 preset

Lire la suite

Favori d’automne: des cinnamons rolls

Processed with VSCOcam with f2 preset

Je vous ai déjà dit que j’aime l’automne, non ? Je vous le redis donc, encore et encore, j’aime l’automne ! Bon j »aime un peu moins son coté climat humide, le brouillard tout ça tout ça, mais il faut le reconnaitre, c’est le meilleur climat pour un dimanche cocooning, à boire du thé, à rattraper mon retard sur Dowton Abbey et manger ces petites merveilles ! Ah oui j’ai utilisé le pluriel, et ce n’est pas une coïncidence ! Si comme moi vous aimez la brioche et la cannelle, croyez moi, ce sera un challenge de n’en grignotez qu’une seule ! Bref, je viens de vous décrire mon dimanche de mamie (et encore je ne vous ai pas parlé de mon chat, compagnie hors pair pour ces activités !), que j’allais pleinement kiffer jusqu’à ce que je réalise qu’on était déjà fin octobre…

Processed with VSCOcam with f2 preset

Dieu que les semaines passent vite en ce moment ! Dans quelques jours ce sera Halloween et puis la Toussaint, et je viens de réaliser qu’il ne me reste plus que quelques semaines à l’EM Lyon. Pas possible. Je ne veux pas partir, je m’amuse beaucoup trop ! Je suis certaine que mes 3 mois à Supagro Montpellier seront tout aussi intéressants mais voilà, le changement, c’est pas toujours aisé. Bon, je devrais être habituée depuis le temps mais parfois, j’ai juste l’impression que le temps de s’installer, de profiter un peu d’un endroit, d’une école, et bien il est déjà temps de repartir. Je me sens quand même plutôt chez moi à Lyon ! Au final mes 4 mois ici ne se déroule absolument pas comme je l’avais prévu et ce n’est pas plus mal finalement. Comme toujours, j’avais imaginé tous les scénarios cools pouvant arriver pendant ces 4 mois. je suis sure que vous avez déjà (à un moment ou à un autre) vécu ce genre de situation: retourner dans un endroit familier et vous rendre finalement compte que les choses ne sont pas comme vous vous les représentiez. Enfin lorsque l’on a pas passé plus de trois mois d’affilé dans la ville d’où l’on vient, on fantasme un peu ce qu’il s’y passe, ou s’y passerait si on était là ! La réalité ? Virage à 360 par rapport aux prévisions. On abandonne les attentes que l’on avait et on fait avec ce qu’on nous donne. Là où je suis chanceuse c’est qu’à l’EM, mes attentes ont été largement remplies, surtout au niveau de l’ambiance de ma promo ! Donc peu importe le reste, n’est-ce pas ? 🙂

Lire la suite

Le gâteau citron-pêche en forme de rose !

Processed with VSCOcam with f2 preset

Ca y est c’est le weekend ! Je suis à la fois super contente (TGIF, bonjour repos et grasses mat’) et pleine d’appréhension. Mine de rien, j’ai plein de choses à faire (que je n’ai pas envie de faire) et des tonnes de choses que j’ai envie de tester. Oui je sais qu’un weekend ce n’est que 48h, et alors 🙂 ? Je suis tellement occupée la semaine qu’il y a vraiment plein de choses que je néglige, et en même temps j’ai l’impression de ne rien cocher sur ma liste de trucs à faire… D’ailleurs, dans cette liste il y a 3 tonnes de recettes que je veux tester donc j’ai fait de la cuisine et du blog une de mes priorités de ce weekend ! Bon ça et de la rentabilité des projets d’investissements… 😉

Processed with VSCOcam with f2 preset

Lire la suite

Cheesecake Oreo sans cuisson

IMG_0074

 

Quel cauchemar que de passer des semaines sans four lorsque l’on aime faire des gâteaux ! Après avoir épuisé les recettes de mug cakes disponibles dans mes notes, j’ai décidé de tester un cheesecake sans cuisson. Autant vous dire que les cheesecakes et moi, c’est la plus belle histoire d’amour jamais vécue/écrite/racontée (oui prenez ça Roméo et Juliette), pour le plus grand malheur de ma balance, de mes jeans et de ma mère !

Lire la suite

23 Septembre !

 

Processed with VSCOcam with f2 preset

Ce moment tant attendu et redouté est arrivé: c’est mon anniversaire. Bonjour bonjour 23ème année, au revoir (façon de parler) vingt-deux ans ! Franchement je ne déborde pas du tout d’enthousiasme à l’idée de vieillir (quoi, je ne suis pas la seule dans ce cas ?). Mais comme on me le dit souvent, à chaque âge viennent de nouvelles aventures, de nouveaux problèmes, de nouvelles personnes, de nouveaux plaisirs. Du changement quoi. Oui, la vie ne serait apparemment pas un long fleuve tranquille, figurez-vous.

Que ce soit pour le meilleur ou pour le pire, il semblerait que ce soit plutôt des montagnes russes. Là, mon (encore) jeune âge me permets d’ignorer royalement ce côté et les angoisses existentielles que ça sous-entend (que faire de ma vie ? Pourquoi on est sur terre ? Est-ce que demain le chocolat sera vraiment trop cher ?). Pour l’instant, moi, la vie je veux que ce soit plutôt des amis, des gâteaux, des soirées (et un diplôme à la fin de mon année à l’EM). Après, advienne que pourra, on sait tous que presque rien n’arrive comme on l’avait prévu. Donc aujourd’hui je refuse de prévoir. Aujourd’hui, j’ai vécu une journée tout aussi folle que d’ordinaire: quand on s’appelle Luana Brenon, clairement, une journée ordinaire commence par être réveillée au doux son de l’alarme incendie de l’immeuble. Et de sentir cette charmante fumée, odeur barbecue estival, remplir les couloirs et sa chambre. Ma chance habituelle quoi :). Mais bon, ni une ni deux, j’ai pris mon macbook et mon téléphone et je suis sortie en pyjama à 4h du matin (on notera le respect incroyable des consignes de sécurité: tout laisser et sortir de l’appartement… Il est évident que quiconque a édicté cette règle n’avait pas d’ordinateur ni d’iphone !). La joie.

Lire la suite