House of 3 Brothers – Paris 10e

Processed with VSCOcam with f2 preset

Qui dit déménagement à Paris, dit besoin de nouveaux vêtements tout en ayant un budget plutôt serré. Quand on arrive avec une valise seulement (même si ladite valise faisais pratiquement ma taille et probablement mon poids), on se lasse vite d’avoir continuellement les mêmes tenues. Intervient alors le « j’ai rien à me me mettre bouhou », alors que mes placards de Belleville sur Saône sont pleins à craquer de tous ces vêtements adorés que, je le savais, j’aurais dû emmener. Au péril de ma propre vie, des mes pauvres épaules, rajouter une bonne dizaine de kilos de bagages supplémentaires m’aurait surement fait faire des économies incroyables. Mais revenons à nos moutons. Samedi dernier, j’ai rejoins une de mes copines de classe, qui venais d’arriver à Paris pour son stage, à un vide dressing dans le 10e (le pourquoi du comment des 5 premières lignes sur ma garde-robe). Il était midi, je n’avais pas petit-déjeuné, et après en avoir fait le tour, pour ne repartir qu’avec un petit top (bleu marine, type débardeur avec des paillettes sur le côté, col en V, sympa mais pas non plus oufissime, vous voyez le style ?), je me suis dit: House of 3 Brothers… L’association d’idées vous paraît un poil saugrenue ? C’est normal. Je m’explique: la vente de vêtement se situait dans une rue parallèle à la rue de Lancry. Celle-ci a rappelé à mon bon souvenir l’adresse d’une boutique de gâteaux que je voulais tester. J’y traîne ma copine, et là, une bonne demi heure d’extase…

Processed with VSCOcam with f2 preset

Lire la suite

Publicités

Muffins framboises-chocolat

Processed with VSCOcam with f2 preset

Ca y est, Noël est fini… Bien sûr, j’ai mangé comme 4 et j’ai été gâtée comme 16. Comme toutes les années, j’ai profité des vacances pour ne faire absolument rien d’autre que mes propres traditions de noël: regarder des téléfilms type William & Kate (qui retrace de façon romancée le début de l’histoire d’amour entre Kate Middleton et le Prince Will. Un pur bonheur en VO, avec tous ces accents british !), ou manger des cookies et boire du vin devant Bridget Jones, acheter tous mes cadeaux à la dernière minute, en profiter pour faire aussi du shopping pour moi même (pourtant je n’ai pas encore trouvé de merveilleuse tenue pour le réveillon du nouvel an), chercher de l’inspiration pour enfin vous poster des articles… Et tadaaa, j’ai enfin une recette à vous proposer, assez easy mais délicieuse ! Des muffins au chocolat et à la framboise ! Oui, vous l’aurez remarqué j’aime beaucoup ce mélange.

Mais avant de livrer la recette, inspirée de plusieurs versions de muffins au chocolat trouvées sur internet (marmiton et allrecipes RPZ), je voulais partager mon gros coup de coeur pour un livre que j’ai commencé à lire ! Pour l’instant il n’est disponible qu’au format Kindle, et en anglais, mais il est captivant ! C’est un roman d’Anthony Doerr, All the Light We Cannot See, l’histoire d’une petite fille aveugle, et d’un garçon allemand durant la seconde Guerre Mondiale. Il fait parti des best sellers sur le site du New York Times, et pour de très très bonnes raisons, je n’ai pas envie de lâcher ce livre ! Il est extrêmement intéressant et poétique d’une certaine façon. Ca me donne envie de me remettre dedans immédiatement mais malheureusement, il faut que je prépare le repas pour mes petites soeurs chéries d’amour ! Dans tous les cas, quand il sortira en France, je vous le conseille vivement ! J’essaie en ce moment de trouver un nouveau livre à lire chaque semaine (ça va faire partie de mes bonnes résolutions de l’année). Pour l’instant, je n’ai pas la foi de lire Nos Etoiles Contraires (j’ai beaucoup, beaucoup, beaucoup trop pleuré comme une madeleine devant le film !), et je compte m’attaquer à Still Alice (une femme qui doit faire face à son Alzheimer précoce) mais j’aimerais bien avoir d’autres suggestions si jamais vous avez eu des livres en cadeaux de Noël que vous avez adoré 🙂 ! Bonnes fêtes de fin d’années et place aux muffins !

Processed with VSCOcam with f2 preset

Lire la suite

BROOKLYNETTE (Un morceau des Etats-Unis, dans le centre d’Aix-en-Provence)

 

Processed with VSCOcam with f2 preset

Ce qui me manque le plus quand je pense à mon année passée à New York (mis à part le yoga, travailler pour la fashion week, marcher dans Central Park, bref être aux US tout simplement) c’est probablement tous les plats que j’ai pu tester. Et parmi ceux-là, il y a les cupcakes ( ❤ ), le carrot cake, les cappucino glacés à tous les coins de rue ( ❤  ❤ ), et les cheesecakes ( ❤ ❤ ❤ )…

Donc bien sûr depuis mon retour en France, je fais face à une dure réalité: il n’y a pas de starbucks tous les 200m ici. Dunkin Donuts, Magnolia’s Bakery et Junior’s n’existent pas dans notre (si beau) pays. Je ne parle même pas de l’absence insoutenable des diners ouverts 24h/24 et 7j/7 qui permettaient de se faire un bon repas de retour de soirée (depuis, je me retrouve à faire des pâtes, pas très sobre, à 4h du matin…) ou le meilleur des brunch tous les matins.

Lire la suite