Charlotte aux fraises

Processed with VSCOcam with f2 preset

« Charlotte aux fraises », ça me fait toujours penser à la marque de jouets pour enfants. Mais c’est bel et bien une recette de gâteau que je vous propose aujourd’hui ! Au départ j’étais partie pour faire un fraisier. Sauf que maintenant j’habite à Paris, je travaille du lundi au vendredi, et que dans le fraisier, il y a généralement une crème mousseline. Et la crème mousseline, moi, je la réussis une fois sur trois et je n’ai pas le temps de la refaire à maintes reprises… Et puis, je n’ai actuellement pas de batteur électrique, alors les génoises, ça s’annonçait pas très bien. Donc, je me suis dit, ma petite Luana, si tu veux pouvoir proposer un dessert potable à tes copines pour notre diner de vendredi soir, va falloir que tu cherches une option plus simple. Après plusieurs recherches sur marmiton (et oui, on se refait pas), je tombe sur une première idée: utiliser des biscuits roses de Reims à la place de la génoise. Non seulement c’est joli, mais c’est aussi beaucoup plus pratique et rapide. Je ne les ai pas fait maison je l’avoue, mais tout le reste, promis je l’ai fait avec mes petites mains. Y compris battre des oeufs en neige avec un fouet non électrique. Je me suis mise dans la peau de la cuisinière de Downtown Abbey. Et j’ai perdu toute envie de vivre à une autre époque que la mienne. Bref, revenons donc à cette charmante charlotte aux fraises. Par pur esprit pratique (et le refus de prise de risques, clairement), j’ai décidé de faire une mousse de mascarpone, ma crème habituelle, déclinable de mille façons et rarement décevante. Et bien figurez-vous qu’au final je n’ai pas obtenu un fraisier, ça c’est sur, mais un gâteau pas mal du tout et relativement joli.

Lire la suite

Publicités

House of 3 Brothers – Paris 10e

Processed with VSCOcam with f2 preset

Qui dit déménagement à Paris, dit besoin de nouveaux vêtements tout en ayant un budget plutôt serré. Quand on arrive avec une valise seulement (même si ladite valise faisais pratiquement ma taille et probablement mon poids), on se lasse vite d’avoir continuellement les mêmes tenues. Intervient alors le « j’ai rien à me me mettre bouhou », alors que mes placards de Belleville sur Saône sont pleins à craquer de tous ces vêtements adorés que, je le savais, j’aurais dû emmener. Au péril de ma propre vie, des mes pauvres épaules, rajouter une bonne dizaine de kilos de bagages supplémentaires m’aurait surement fait faire des économies incroyables. Mais revenons à nos moutons. Samedi dernier, j’ai rejoins une de mes copines de classe, qui venais d’arriver à Paris pour son stage, à un vide dressing dans le 10e (le pourquoi du comment des 5 premières lignes sur ma garde-robe). Il était midi, je n’avais pas petit-déjeuné, et après en avoir fait le tour, pour ne repartir qu’avec un petit top (bleu marine, type débardeur avec des paillettes sur le côté, col en V, sympa mais pas non plus oufissime, vous voyez le style ?), je me suis dit: House of 3 Brothers… L’association d’idées vous paraît un poil saugrenue ? C’est normal. Je m’explique: la vente de vêtement se situait dans une rue parallèle à la rue de Lancry. Celle-ci a rappelé à mon bon souvenir l’adresse d’une boutique de gâteaux que je voulais tester. J’y traîne ma copine, et là, une bonne demi heure d’extase…

Processed with VSCOcam with f2 preset

Lire la suite

Frenchie Foodie à Paris !

Processed with VSCOcam with f2 preset

Okay, okay, okay, après presque deux mois d’absence, Lulu revient enfin. (Oui, c’est tellement incroyable que je me suis sentie obligée d’utiliser la troisième personne pour parler de moi-même…). J’ai des tonnes de super bonnes excuses évidemment mais surtout, surtout, j’ai plein de nouvelles à annoncer ! Pendant cette longue période loin du blog, j’ai fini les cours, commencé mon stage de fin d’études, et… DÉMÉNAGÉ A PARIS ! En tant que provinciale tout récemment immergée dans la capitale, il m’a fallu trouver un appartement, visiter, voir des expos, essayer de prendre discrètement des photos de la tour eiffel chaque fois que je l’aperçois. Bon, j’ai aussi eu l’occasion de tester pas mal d’endroits où manger… En seulement deux semaines. On ne se refait pas hein ! Comme je ne peux pas envisager de vivre dans une ville aussi incroyable sans partager la plus grande partie ici, je me suis remis en tête de poster un article, coûte que coûte, et me voilà donc, en direct d’un starbucks dans le 15e arrondissement, prête à vous racontez ma vie, comme d’hab !

Processed with VSCOcam with f2 preset

Lire la suite