Muffins framboises-chocolat

Processed with VSCOcam with f2 preset

Ca y est, Noël est fini… Bien sûr, j’ai mangé comme 4 et j’ai été gâtée comme 16. Comme toutes les années, j’ai profité des vacances pour ne faire absolument rien d’autre que mes propres traditions de noël: regarder des téléfilms type William & Kate (qui retrace de façon romancée le début de l’histoire d’amour entre Kate Middleton et le Prince Will. Un pur bonheur en VO, avec tous ces accents british !), ou manger des cookies et boire du vin devant Bridget Jones, acheter tous mes cadeaux à la dernière minute, en profiter pour faire aussi du shopping pour moi même (pourtant je n’ai pas encore trouvé de merveilleuse tenue pour le réveillon du nouvel an), chercher de l’inspiration pour enfin vous poster des articles… Et tadaaa, j’ai enfin une recette à vous proposer, assez easy mais délicieuse ! Des muffins au chocolat et à la framboise ! Oui, vous l’aurez remarqué j’aime beaucoup ce mélange.

Mais avant de livrer la recette, inspirée de plusieurs versions de muffins au chocolat trouvées sur internet (marmiton et allrecipes RPZ), je voulais partager mon gros coup de coeur pour un livre que j’ai commencé à lire ! Pour l’instant il n’est disponible qu’au format Kindle, et en anglais, mais il est captivant ! C’est un roman d’Anthony Doerr, All the Light We Cannot See, l’histoire d’une petite fille aveugle, et d’un garçon allemand durant la seconde Guerre Mondiale. Il fait parti des best sellers sur le site du New York Times, et pour de très très bonnes raisons, je n’ai pas envie de lâcher ce livre ! Il est extrêmement intéressant et poétique d’une certaine façon. Ca me donne envie de me remettre dedans immédiatement mais malheureusement, il faut que je prépare le repas pour mes petites soeurs chéries d’amour ! Dans tous les cas, quand il sortira en France, je vous le conseille vivement ! J’essaie en ce moment de trouver un nouveau livre à lire chaque semaine (ça va faire partie de mes bonnes résolutions de l’année). Pour l’instant, je n’ai pas la foi de lire Nos Etoiles Contraires (j’ai beaucoup, beaucoup, beaucoup trop pleuré comme une madeleine devant le film !), et je compte m’attaquer à Still Alice (une femme qui doit faire face à son Alzheimer précoce) mais j’aimerais bien avoir d’autres suggestions si jamais vous avez eu des livres en cadeaux de Noël que vous avez adoré 🙂 ! Bonnes fêtes de fin d’années et place aux muffins !

Processed with VSCOcam with f2 preset

Lire la suite

Publicités

2 étages de fondant chocolat framboises !

IMG_0314

 

 Chose promise, chose due ! Pour une fois, je respecte ma parole, voilà une recette forte en chocolat ! Forte en fondant au chocolat même… 2 couches de gâteau, de la mousse de framboise, un-milliard-de-calories-mais-ca-en-vaut-la-peine, je vous présente le dessert rêvé de ces longs weekends glacials de novembre ! Il fait fureur aux repas de famille, pour les anniversaires, les goûters entre amis, et si on ne rate pas trop le glaçage (pas comme moi dans le cas présent ^^), il est plutôt beau a regarder. D’ailleurs, comme je suis (encore et toujours) en période de détox, je dois me contenter de regarder des gâteaux comme ça. Et autant vous dire que c’est impossible… Il y a des choses contre lesquelles un être humain, en l’occurrence moi, ne peut pas lutter. Il y a de fortes chances que jem’en refasse un le plus tôt possible pour le manger. En version miniature évidemment, pas le fondant entier tout de même !

IMG_0313

Ca me fait penser qu’en rédigeant cet article, je suis à la limite d’utiliser d’énormes clichés sur le fait que je sois une fille (et qu’une fille a toujours de la place dans son estomac pour manger un fondant au chocolat en dessert, ce genre de chose). En ce moment je trouve que je fais plus attention quand les personnes autour de moi utilisent des stéréotypes sur le genre, masculin ou féminin, et ce qu’on leur apparente comme « naturel ». Exemple: les femmes sont douces, guidées par leurs émotions, les hommes sont plus rationnels… Oui, des petites perles comme ça. Qui vont rejoindre les énormités que j’entends dans le bus tous les jours « Ah non mais pourquoi ils en ont fait une rouge ? Ils auraient du en faire une rose pour les filles et une bleu pour les garçons hihihi » (Fille de 20 ans, étudiante à l’EM Lyon, bien joué), « Non mais tu comprends, je suis une fille, je peux pas m’en empêcher, c’est horrible » (autre fille, aussi étudiante à l’EM, parlant de son shopping excessif)…

Lire la suite

Feuilletés aux fruits

puffpastries4

Alors OUI c’est toujours semaine détox, OUI j’essaie de ne pas manger de gâteaux  ou autre petits pêchés mignons… Dieu sait que c’est difficile, la tentation est partout ! Caroline qui amène une tarte au citron en classe, Margaux qui me tend la moitié de son brownie (si gras et si chocolaté <3). L’EM c’est un endroit où ma gourmandise est titillée continuellement, entre les distributeurs de gâteaux, leur cafèt qui expose devant mes yeux ébahis muffins au chocolat, tarte à la praline (ma plus grande faiblesse d’ailleurs !), brownies… Et encore là je ne vous parle que du sucré !

Processed with VSCOcam with f2 preset

Bref, tout ça pour dire que cette recette, je ne l’ai pas testée cette semaine. J’ai simplement retrouvé les photos en faisant la sauvegarde de mon iphone et je n’ai pas pu résister à l’envie de les poster avec la recette, adaptée du blog absolument oufissime Call Me Cupcake ! Ses photos sont incroyables, c’est pile le genre de food photography que j’affectionne, et les recettes ne sont pas décevantes du tout ! Je vous le recommande vivement, bien sûr ! Et donc, que dire de ces petits feuilletés, alternative sympathique aux si nombreuses tartes aux fruits ?

Lire la suite

Quand #TeamBouboule rencontre #TeamHealthy.

Processed with VSCOcam with f2 preset

J’aime manger. Et surtout manger ce qui est gras, sucré ou salé. J’aime le chocolat bien plus que le sport. Cependant, j’ai appris avec beaucoup de désespoir qu’il allait falloir allier les deux, puisque je ne bénéficie pas d’un « métabolisme » extraordinaire. (Par métabolisme, je fais référence à toutes ces personnes énervantes qui essaient sans cesse de me faire croire qu’elles mangent ce qu’elles veulent tout en maintenant une ligne incroyable… Je refuse d’y croire. La vie serait trop injuste si j’étais la seule à ressembler à un cachalot rouge et transpirant en faisant un semblant de footing !!). J’ai été, je pense, absolument réfractaire au sport pendant une bonne partie de ma vie. Jusqu’à ce que je vive à New York. Alors oui, je ne me lasse pas de le dire, 10 mois dans un autre pays, dans une ville aussi incroyable, et bien ça vous change une Luana.

On pourrait penser que c’est mon stage dans la mode, côtoyer des personnes superbes, minces, le léger côté « Le Diable s’habille en Prada » de ce milieu, mais pas du tout. Ce qui m’a fait apprécier un entretien régulier vis à vis de mon corps (d’un point de vue sportif, je précise, hein !) c’est surtout le YOGA. Et pourtant… J’étais probablement la première à glousser sarcastiquement à la mention de chacras (et c’est toujours le cas, je vous rassure, je ne suis pas passée du côté lumineux de la force), de « position de la vache, du chien, du chat ». Et puis un jour j’ai réservé un cours sur donation de Vinyasa Yoga chez Yoga Vida et je dois l’avouer, plus rien n’à été pareil. Je pourrais faire des éloges pendant de longues heures de ces cours qui coûtent presque rien et qui sont tout bonnement sensationnels. Je m’explique: vous monopolisez des muscles absolument inconnus jusque là, vous transpirez (et donc brûlez des calories, yayyyy !) mais ça reste érable, vous devenez plus souple de séance en séance, vous pensez au sens de la vie, le tout pour 1$, 5$, 10$ (d’où l’appellation « sur donation ») ou quel que soit la somme que vous souhaitez dépenser… Les fonds récoltés sont donnés à diverses associations, cerise de la bonne conscience sur le gâteau de la joie de vivre. Bref, on est bien dans son corps, dans sa vie, dans sa tête. C’est un peu les bases de « l’idéologie » du yoga et c’est ce que j’ai trouvé au fur et à mesure des séances.

Lire la suite