Favori d’automne: des cinnamons rolls

Processed with VSCOcam with f2 preset

Je vous ai déjà dit que j’aime l’automne, non ? Je vous le redis donc, encore et encore, j’aime l’automne ! Bon j »aime un peu moins son coté climat humide, le brouillard tout ça tout ça, mais il faut le reconnaitre, c’est le meilleur climat pour un dimanche cocooning, à boire du thé, à rattraper mon retard sur Dowton Abbey et manger ces petites merveilles ! Ah oui j’ai utilisé le pluriel, et ce n’est pas une coïncidence ! Si comme moi vous aimez la brioche et la cannelle, croyez moi, ce sera un challenge de n’en grignotez qu’une seule ! Bref, je viens de vous décrire mon dimanche de mamie (et encore je ne vous ai pas parlé de mon chat, compagnie hors pair pour ces activités !), que j’allais pleinement kiffer jusqu’à ce que je réalise qu’on était déjà fin octobre…

Processed with VSCOcam with f2 preset

Dieu que les semaines passent vite en ce moment ! Dans quelques jours ce sera Halloween et puis la Toussaint, et je viens de réaliser qu’il ne me reste plus que quelques semaines à l’EM Lyon. Pas possible. Je ne veux pas partir, je m’amuse beaucoup trop ! Je suis certaine que mes 3 mois à Supagro Montpellier seront tout aussi intéressants mais voilà, le changement, c’est pas toujours aisé. Bon, je devrais être habituée depuis le temps mais parfois, j’ai juste l’impression que le temps de s’installer, de profiter un peu d’un endroit, d’une école, et bien il est déjà temps de repartir. Je me sens quand même plutôt chez moi à Lyon ! Au final mes 4 mois ici ne se déroule absolument pas comme je l’avais prévu et ce n’est pas plus mal finalement. Comme toujours, j’avais imaginé tous les scénarios cools pouvant arriver pendant ces 4 mois. je suis sure que vous avez déjà (à un moment ou à un autre) vécu ce genre de situation: retourner dans un endroit familier et vous rendre finalement compte que les choses ne sont pas comme vous vous les représentiez. Enfin lorsque l’on a pas passé plus de trois mois d’affilé dans la ville d’où l’on vient, on fantasme un peu ce qu’il s’y passe, ou s’y passerait si on était là ! La réalité ? Virage à 360 par rapport aux prévisions. On abandonne les attentes que l’on avait et on fait avec ce qu’on nous donne. Là où je suis chanceuse c’est qu’à l’EM, mes attentes ont été largement remplies, surtout au niveau de l’ambiance de ma promo ! Donc peu importe le reste, n’est-ce pas ? 🙂

Lire la suite

Publicités