Pancakes (faibles en sucre, en matières grasses, mais source de plaisir !)

IMG_1347

A tous ceux qui n’ont pas fait le pont, je m’excuse d’avance de cet article, qui relate de façon assez énervante tout le temps libre que j’ai eu aujourd’hui. Temps libre qui a été employé à essayer de rattraper le retard dans mon travail scolaire et sur ce blog… Oui, helllooo dernier article posté il y a une semaine ! Je ne vais pas mentir, la semaine dernière a été remplie de mauvais choix. D’un point de vue social, je voulais vraiment profiter parce que je vois la fin de mon semestre à Lyon et il me reste juste beaucoup trop de choses à y faire, à tester et un manque de temps incroyable !

La semaine dernière, donc, j’ai un peu trop réduit mon temps de sommeil. Ca a été un peu fatal à partir du moment où j’ai donné mon sang ! Peut être qu’il n’y a pas de lien, mais par rapport à la derniers fois que je l’ai fait, j’ai trouvé que ça c’est passé plus difficilement. Ce qui ne veut pas dire que je ne le redonnerais pas, ni même que je conseille de ne pas le faire, bien au contraire ! Beaucoup de personnes ne peuvent pas le donner pour des raisons x ou y comme être porteur d’une maladie génétique, cependant, le nombre de personnes ayant besoin a un moment ou à un autre de transfusions est d’autant plus important. J’hésitais vraiment à le faire cette semaine puisque j’avais une tonne de choses a faire mais le fait est que je part à Shanghai à la fin du mois de novembre, pour une semaine, et que ça m’empêchera de le donner pendant quelques mois. En plus, c’était l’occasion, l’EFS faisait une collecte à l’EM cette semaine donc je me suis donné un petit coup de fouet mental et j’y suis allée. Le fait qu’avec la fatigue et mon refus de choisir ce que je pouvais faire ou non, j’ai pris un gros coup de fatigue. Psychologiquement, le fait d’avoir 450 ml de sang en moins se manifeste généralement en une envie de manger comme quatre (ce qui est complètement inutile je le sais bien, mais c’est mon coté gourmande irrationnelle). Bref, maintenant que j’ai pu allègrement me reposer, et ne rien faire de mon samedi et dimanche (si ce n’est une heure de conduite, plutôt relou, que je ne vais pas vous raconter par peur de vous faire mourir d’ennui !), je ne voulais pas continuer à manger comme une petite ogresse. Mais je voulais quand même un super petit dèj… Dilemme, dilemme, comme d’habitude, entre le bien, le mal, les calories qu’il y a dans les pâtisseries.

Le meilleur brunch est probablement celui d’un lundi matin, quand on sait qu’on a un weekend à rallonge et que l’on dispose de deux dimanches tranquilles supplémentaires (oui, je parle bien de ce lundi et mardi en l’occurrence !). Problème: quand on est au régime, quel brunch de titan peut-on réellement se faire ? Comme je connais ce genre de dilemme environ tous les weekends (je suis tellement souvent « au régime » que ça n’a plus de réalité concrète…), je me suis dit, les pancakes au niveau calories c’est pas si énorme et si jamais je pouvais faire quelques changements dans la recette, ça pourrait être le brunch idéal. Bon, on peut largement trouver de partout sur internet et sur les autres réseaux sociaux (comme Instagram, qui regorge de photos de pancakes healthy plus sublimes et appétissants les uns que les autres !) des idées de recettes « healthy ». Le seul petit truc qui me tracassait c’était souvent la présence de poudre hyperprotéinée, pour remplacer la farine et qui coute relativement cher. Sans parler du fait qu’on en a rarement sous la main ! Je me suis donc contentée d’alléger la dose de farine, de beurre, de sucre et de remplacer le lait par un peu d’eau ainsi que des yaourts à forte teneur en protéine comme le Danio. Et tadaaaaaa, on peut y rajouter du sirop d’érable, ou simplement des fruits, mais dans tous les cas, ces pancakes sont un délice, fondants et épais, encore meilleurs que mes pancakes habituels !!!

IMG_1348

J’ai trouvé cette recette de pancakes dans le livre « Bien cuisiner les desserts » de Martine Lizambard, je l’ai un peu modifiée pour la rendre un peu plus saine (moins de beurre, moins de sucre, et des yaourts avec plus de protéines à la place du lait).

INGREDIENTS:

– 160 gr de farine (ou de maïzena si on veux les rendre sans gluten !)

– 2 oeufs

– 10 cl d’eau

– 1 à 2 yaourts à la grecque ou Danio nature

– 25 gr de beurre fondu

– 1 sachet de levure chimique

– 1 cuillère à soupe de cassonade

– 1 pincée de sel

– Du sirop d’érable (ou des fruits pour accompagner et rester dans le côté un peu healthy !)

INSTRUCTIONS:

Dans un bol, battre les oeufs avec le sel et la cassonade. Dan un saladier, mélanger la farine avec la levure. Puis, verser les oeufs battus dedans et remuer. Ajouter le ou les yaourts et mélanger. Délayer avec l’eau, tout en remuant la préparation avec une cuillère en bois épaisse, jusqu’à ce que la pâte soit lisse et épaisse. Ajouter le beurre fondu en fouettant, puis couvrir et laisser reposer pendant 1 heure au réfrigérateur (ce que je ne fais jamais jamais jamais, je me contente de laisser reposer une vingtaine de minutes !).

Huiler une poêle à crêpes, la chauffer à feu moyen. Verser une louche de pâte et laisser cuire jusqu’à ce que des petites bulles se forment à la surface, et que le dessous soit bien doré. Retourner le pancake, et faire dorer l’autre face. Pour les garder au chaud, ne pas hésiter à les mettre dans un plat et au four, préchauffé à 90º. Et servir !!! Avec des fruits, du sirop d’érable, de la compote, du jambon blanc si on veut une touche un peu salée sans forcement prendre du bacon :)… Sky’s the limit !!!

IMG_1358

 

xx,

Luana.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s