Favori d’automne: des cinnamons rolls

Processed with VSCOcam with f2 preset

Je vous ai déjà dit que j’aime l’automne, non ? Je vous le redis donc, encore et encore, j’aime l’automne ! Bon j »aime un peu moins son coté climat humide, le brouillard tout ça tout ça, mais il faut le reconnaitre, c’est le meilleur climat pour un dimanche cocooning, à boire du thé, à rattraper mon retard sur Dowton Abbey et manger ces petites merveilles ! Ah oui j’ai utilisé le pluriel, et ce n’est pas une coïncidence ! Si comme moi vous aimez la brioche et la cannelle, croyez moi, ce sera un challenge de n’en grignotez qu’une seule ! Bref, je viens de vous décrire mon dimanche de mamie (et encore je ne vous ai pas parlé de mon chat, compagnie hors pair pour ces activités !), que j’allais pleinement kiffer jusqu’à ce que je réalise qu’on était déjà fin octobre…

Processed with VSCOcam with f2 preset

Dieu que les semaines passent vite en ce moment ! Dans quelques jours ce sera Halloween et puis la Toussaint, et je viens de réaliser qu’il ne me reste plus que quelques semaines à l’EM Lyon. Pas possible. Je ne veux pas partir, je m’amuse beaucoup trop ! Je suis certaine que mes 3 mois à Supagro Montpellier seront tout aussi intéressants mais voilà, le changement, c’est pas toujours aisé. Bon, je devrais être habituée depuis le temps mais parfois, j’ai juste l’impression que le temps de s’installer, de profiter un peu d’un endroit, d’une école, et bien il est déjà temps de repartir. Je me sens quand même plutôt chez moi à Lyon ! Au final mes 4 mois ici ne se déroule absolument pas comme je l’avais prévu et ce n’est pas plus mal finalement. Comme toujours, j’avais imaginé tous les scénarios cools pouvant arriver pendant ces 4 mois. je suis sure que vous avez déjà (à un moment ou à un autre) vécu ce genre de situation: retourner dans un endroit familier et vous rendre finalement compte que les choses ne sont pas comme vous vous les représentiez. Enfin lorsque l’on a pas passé plus de trois mois d’affilé dans la ville d’où l’on vient, on fantasme un peu ce qu’il s’y passe, ou s’y passerait si on était là ! La réalité ? Virage à 360 par rapport aux prévisions. On abandonne les attentes que l’on avait et on fait avec ce qu’on nous donne. Là où je suis chanceuse c’est qu’à l’EM, mes attentes ont été largement remplies, surtout au niveau de l’ambiance de ma promo ! Donc peu importe le reste, n’est-ce pas ? 🙂

Processed with VSCOcam with f2 preset

Avec les années, je pensais que l’on devenait plus résiliants, mais finalement, c’est surtout que l’on sait plus s’adapter, accepter ce que l’on veut et refuser ce qui ne nous convient plus. Bref, j’arrête avec ma psychologie de comptoir et je vous parle de mes super beaux cinnamon rolls ? Pour mon anniversaire mes amis m’ont offert un livre de recettes ! (Oui, après plus de 3 ans d’amitié, ils me connaissent un peu pas mal voyez-vous !). Et +20000 pour en avoir pris un avec des recettes inspirées des quartiers et du multi-culturalisme New Yorkais ! Encore une fois, après un an passé là-bas, je ne me lasse toujours pas de tout ce qui s’y rapporte !

Processed with VSCOcam with f2 preset

 

Quand j’étais à New York, mes mois d;octobre et novembre étaient emplies de 2 de mes amours: le pumpkin spice latte de Starbucks (que je déguste actuellement en France dès que je peux, pour le plus grand bonheur de mon banquier !) et les cinnamon rolls. Ils ont un quelque chose de moelleux, de doux et de réconfortant absolument incomparable ! J’adore la cannelle, pour moi c’est un ingrédient qui rend n’importe quel dessert meilleur (même une tarte au citron, mais ça, on y reviendra ^^). Donc je le dis haut et fort, le ciel peut bien s’écrouler, tant que j’ai pu manger des cinnamon rolls récemment, peu m’importe ! Alors, en ces temps de fête qui approche, à la fois heureux et tristes, on donne tout, on confectionne des pâtisseries, on motive les personnes dispo (tant pis pour ceux qui pensent avoir mieux à faire !) dans notre entourage et on profite les uns des autres avant que les changements perpétuels nous séparent à nouveau !

INGREDIENTS

POUR LA PATE

– 500 gr de farine

– 15 gr de levure boulangère instantanée

– 5 cl d’eau tiède

– 10 cl de lait tiède

– 65 gr de beurre doux fondu

– 1 oeuf

– 2 pincées de sel

– 50 gr de sucre en poudre

– 2 cuillère à café d’extrait de vanille

POUR LA GARNITURE

– 50 gr de beurre doux ramolli

– 60 gr de sucre en poudre

– 2 cuillère à soupe de cannelle

– 2 cuillère à soupe de lait

POUR LE GLACAGE

– 100 gr de sucre glace

– 100 gr de cream cheese

– 5 cl d’eau chaude

Processed with VSCOcam with f2 preset

INSTRUCTIONS

Mélanger les ingrédients pour la page dans un saladier et pétrir pendant une quinzaine de minutes. Poser la boule de pâte dans un saladier (ou un grand bol), recouvrir et laisser lever à température ambiante jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume.

Puis, sur une surface farinée, étaler la pâte de façon rectangulaire. Etaler sur toute la surface le beurre ramolli, puis le mélange sucre/cannelle. Rouler la pâte dans la longueur puis découper le rouleau et placer chaque morceaux dans le moule (beurré préalablement). Recouvrir et laisser lever à nouveau pendant une bonne heure, qu’ils soient bien gonflés.

Préchauffer le four à 200 degrés, enfourner et laisser cuire jusqu’à ce que les roulés soient bien dorés  (entre 12 et 20 minutes). Une fois la cuisson terminée, melanger le glaçage et l’étaler sur les roulés. Ne pas hésiter à les servir chaud/tiède, la brioche sera d’autant plus moelleuse !!!

Processed with VSCOcam with f2 preset

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s